Marché du vin

La viticulture française appelée à se moderniser

Face à la mondialisation du marché, le modèle de commercialisation français va devoir s’adapter aux habitudes des nouveaux pays consommateurs.

Si elle diminue en Europe, la consommation dans le reste du monde augmente. Sa croissance est notamment soutenue par la Chine, la Russie et les Etats-Unis. En 2010, elle était estimée à 236 millions d’hectolitres.

Les Français consomment 48 litres par habitant et par an (sur 36 millions de consommateurs) quand les habitants des Etats-Unis n’en seraient qu’à 6,9 litres (138 millions de consommateurs) et les Chinois, à 1 litre. Le potentiel de développement se situe donc en dehors de l’Hexagone et au-delà des frontières européennes.