La SCPI d’Avenir Finance veut exploiter le créneau du déficit foncier

Investissant dans de l’immobilier d’habitation à rénover, Renovalys 2 ne fait pas appel à un dispositif fiscal dérogatoire mais au régime de droit commun - Grâce aux charges induites par les travaux, la SCPI permet de réduire ses revenus fonciers et/ou de créer un déficit foncier imputable sur le revenu global à hauteur de 10.700 euros.

Après avoir distribué à partir de fin 2009 une SCPI Malraux(L’Agefi Actifs n°424, p. 14) et collecté 6 et 8 millions d’euros respectivement en 2010 et 2011, Avenir Finance revient avec une nouvelle formule et lance Renovalys 2, une SCPI qui investit en majorité sur de l’immobilier ancien à réhabiliter et exploite, grâce aux charges produites par la rénovation, la possibilité de générer du déficit foncier et, ainsi, de réduire son revenu imposable dans la limite de 10.700 euros.