Métiers / Structures d’exercice

La révolution en marche pour la profession d’avocat

Bastien Brignon, Maître de conférences à l'Université d'Aix-Marseille, directeur du master professionnel Ingénierie des sociétés
Depuis la loi Macron, le choix d’une société pour exercer le métier d’avocat s’est enrichi avec l’arrivée des sociétés de droit commun mais aussi avec les SEL et SPFPL
Les activités commerciales qu'ils peuvent exercer et le fait de plus être nécessairement soumis à l’unicité d’exercice vont affecter leur exercice professionnel, mais pas seulement
DR, Bastien Brignon, maître de conférences à l’Université d’Aix-Marseille, directeur du master professionnel Ingénierie des sociétés

Alors que, pendant des années, le choix d’une société pour exercer la profession d’avocat se limitait, pour l’essentiel, entre la SCP et la SEL, depuis la loi Macron n°2015-990 du 6 août 2015, non seulement ce choix s’est enrichi avec l’arrivée des sociétés commerciales de droit commun (1), mais encore s’est-il étoffé avec des SEL et SPFPL complètement rénovées et particulièrement attractives (2).