La rareté foncière est-elle une légende ?

C’est autour de cette question que vont s'articuler les débats entre élus locaux et spécialistes des questions foncières, économistes, universitaires, présidents ou directeurs de groupes immobiliers…  organisés par l’Association des études foncières (Adef) les 17 et 18 octobre à Bordeaux lors de la 2ème édition des Assises Nationales du Foncier. « Le foncier est rare et semble toujours manquer. Ce postulat communément admis est-il vérifié ou relève-t-il du conte de fées permettant d’éviter de poser les questions qui fâchent ? », s’interroge l’Adef. Et si la problématique était davantage celle des choix politiques, économiques et sociaux ?

Au cours de 7 ateliers et 3 débats, l’Adef invite les spécialistes à revenir sur les causes invoquées pour expliquer le manque de foncier et sur les conséquences présumées de cette rareté : prix élevés, subventions de la demande, étalement urbain etc.

Parallèlement à cette rencontre, l’Association a publié en juillet dernier un ouvrage proposant de faire le point sur 10 idées reçues à propos du foncier en Ile-de-France. Croisant différents points de vue d’économistes, géographes, urbanistes …ce livre incite le lecteur à prendre du recul et à regarder de plus près l’efficacité des solutions proposées sur la question foncière.