Actions

IT AM développe sa gamme sur les "cleantech" et les convertibles

La société, spécialisée dans la technologie, a récemment intégré deux nouvelles équipes de gestion pour lancer ses nouveaux produits Si le premier s’inscrit dans la lignée des produits du gestionnaire, le second répond plutôt à une demande ponctuelle.

A en croire l’aversion des investisseurs pour les actifs risqués, la période pour lancer un fonds pourrait sembler peu propice. Pourtant, la société de gestion IT Asset Management, spécialisée dans les entreprises du secteur de la technologie, a profité de cette phase difficile pour renforcer ses équipes et lancer deux nouveaux produits : le premier, IT Funds CleanWorld, un fonds d’actions spécialisé dans les technologies de l’environnement (parfois appelées « cleantech », abréviation de clean technology), le second, IT Funds Convex, investi sur les obligations convertibles.

Technologie et environnement.

« La technologie est un vecteur de croissance important du secteur de l’environnement. Il était donc naturel que nous nous développions sur ce thème », déclare Muriel Faure, présidente d’IT Asset Management. Ce développement coïncide avec l’arrivée d’une équipe constituée de Dominique Pouliquen et Marie de Messier, auparavant en charge de ce segment chez Neuflize.

Le fonds a été lancé au début de l’année au Luxembourg et est actuellement en cours d’autorisation en France. Il est investi sur les énergies renouvelables (solaire, éolien et biomasse), les technologies qui induisent des économies d’énergie et la gestion des déchets. « Les échanges entre les équipes concentrées sur les technologies de l’information et celles qui étudient les technologies de l’environnement sont très enrichissants », se félicite Muriel Faure.

Exposition aux Etats-Unis.

La priorité est actuellement donnée sur ce fonds aux sociétés vendant leurs produits et services aux Etats-Unis. Il peut s’agir de sociétés américaines, mais aussi d’entités européennes qui présentent une forte activité outre-Atlantique. « Dans les prochaines années, le marché américain des énergies propres deviendra très dynamique. Il accuse en effet un très grand retard par rapport à l’Europe - mis à part quelques Etats comme la Californie - et restait freiné par l’administration Bush, très favorable au pétrole », explique Muriel Faure.

Critères financiers.

Les gérants suivent de manière très attentive les valorisations des entreprises en portefeuille. Ainsi, les valeurs sélectionnées présentent une croissance des bénéfices sur le long terme en moyenne trois fois supérieure à celle du MSCI World (22 % contre 7,5 % pour l’indice), alors que le ratio cours/bénéfice moyen du portefeuille est seulement supérieur d’un peu plus de 15 % à celui de l’indice (14 contre 12 pour le MSCI).

Ainsi, si les cours des actions de tous les secteurs ont été touchés par la crise, la croissance attendue des bénéfices des valeurs technologiques reste bien plus élevée que la moyenne. D’autant que, « dans les périodes difficiles, les entreprises utilisent des outils technologiques pour réduire leurs coûts. En effet, certaines d’entre elles optimisent leurs bilans en transférant des investissements technologiques vers des charges récurrentes », note Muriel Faure.

Diversification des classes d‘actifs.

La société a aussi lancé IT Funds Convex, un fonds d’obligations convertibles encore en cours d’agrément au Luxembourg et plus éloigné de la spécialité du gestionnaire. Geneviève Werner, l’ancienne directrice générale de la Financière Centuria, a rejoint les équipes d’IT AM avec Bertrand Billé, spécialiste des actions convertibles. Ce fonds prendra la forme d’un produit de multigestion dans lequel le gérant ne s’interdit pas d’investir sur certaines convertibles en direct. Muriel Faure justifie cette diversification car elle « constate que l’intérêt des institutionnels se portera d’abord sur des produits de taux exposés au crédit plutôt que sur les actions ».