Immobilier : Des dispositifs de défiscalisation toujours valides

Par Bertille Gille, Elise Jollain et Léo Monégier
Le projet de loi de finances pour 2019 pourrait modifier le périmètre du Pinel, en attendant le décret sur le plafonnement des rémunérations
Mais le prélèvement à la source, qui voit le jour début 2019, ne devrait pas rebattre les cartes du marché de la défiscalisation
Fotolia

Dans l’immobilier neuf, plus de sept investisseurs sur dix sont d’abord motivés par l’économie d’impôt, devant la volonté de se constituer un patrimoine (48 %) ou de disposer plus tard d’un complément de retraite (40 %) selon une étude du Crédit Foncier publiée en septembre dernier. Un effet dynamisant pour le marché que l’Etat paie au prix fort : le coût des dispositifs d’aide à l’investissement locatif qui se sont succédés depuis 2009 - Scellier, Scellier intermédiaire, Duflot et Pinel -  est en hausse continue : de 606 millions en 2009 à 1,7 milliard en 2015.