IMD 2 pose le principe d'une transparence des rémunérations

La commission Econ du Parlement pose le principe d’une transparence des rémunérations en assurance vie. En revanche, le texte laisse aux Etats le soin de prendre des mesures plus restrictives pour les conseils indépendants.

A la lecture de la dernière version des directives MIF etIMD 2, on ne peut pas dire que l’objectif d’uniformisation des conditions de commercialisation des produits financiers et de l’assurance vie soit atteint. Cependant,  le texte de la directive IMD 2 prévoit de revoir le chapitre spécifique consacré à l’assurance en tant que produit d’investissement une fois que la directive MIF sera adoptée afin d’éviter le chevauchement des réglementations et les incohérences.