Escroqueries : le superviseur a inscrit 1.243 sites ou entités sur sa liste noire en 2022

La quasi-totalité des offres frauduleuses ainsi identifiées par l’Autorité concernent de faux crédits ou livrets d’épargne.

L’inflation concerne aussi les sites escrocs. En 2022, l’Autorité de contrôle prudentiel  et de résolution (ACPR) a procédé à 1.243 inscriptions sur sa liste noire des sites ou entités proposant, en France, des crédits, des livrets d’épargne, des services de paiement ou des  contrats  d’assurance sans y être  autorisés, contre 1.202 inscriptions en 2021, rapporte mercredi 10 janvier le superviseur.

« La quasi-totalité des offres frauduleuses ainsi identifiées par l’Autorité concernent de faux crédits ou livrets d’épargne et, pour plus  de 56%  d’entre  elles,  usurpent  l’identité d’un  établissement ou d’un intermédiaire financier dûment autorisé à commercialiser de tels produits, en France ou dans  un  autre  pays  de  l'Espace  économique  européen », précise l’ACPR dans un communiqué.