Fonds d’actions

DNCA Finance développe la gestion « growth »

Le gestionnaire a recruté un spécialiste des valeurs de croissance européennes pour compléter sa gamme - Le fonds lancé privilégie les tendances de long terme favorables à une croissance décorrélée de la conjoncture.

DNCA Finance poursuit la diversification de son offre. Concentré à l’origine sur la gestion d’actions françaises et européennes avec une approche « value », dont Centifolia est l’emblème, le gestionnaire étend ses expertises depuis 2008 en recrutant de nouveaux gérants (lire l’encadré). Après la gestion alternative, les obligations et la gestion flexible, DNCA Finance vient d’élargir ses compétences sur les actions en intégrant en mai dernier Carl Auffret, gérant spécialisé sur les valeurs de croissance européennes, précédemment chez CM-CIC AM.

Pour démarrer au plus vite les investissements, le gérant a repris un véhicule de droit français de la gamme DNCA en sommeil (DNCA Europa) qui a été rebaptisé DNCA Europe Growth en conséquence - les nouveaux fonds étant lancés dans la Sicav luxembourgeoise.

Croissance et valorisation.

Rappelant la philosophie de gestion qui a fait le succès de la société de gestion Comgest, le fonds de DNCA se positionne sur le créneau de « la croissance à prix raisonnable ». Parmi huit critères quantitatifs et qualitatifs pour sélectionner les titres, la croissance et la valorisation ressortent comme les deux filtres prioritaires. « Le fonds a vocation à investir dans des sociétés capables de générer une croissance organique du chiffre d’affaires durablement supérieure ou égale à 5 %, et non pas dans celles affichant une ‘hyper’ croissance à deux chiffres car ces dernières sont valorisées sur des multiples très élevés et leurs tendances ne sont généralement pas durables. La valorisation raisonnable de la croissance est la clé du processus d’investissement », explique Carl Auffret. Les six autres critères de sélection, cependant, sont également discriminants comme la qualité du management, la génération de flux de trésorerie (free cash-flow) et la présence de barrières à l’entrée relatives à l’activité exercée par la société (réglementation, brevet…).

Biais structurel défensif.

DNCA Europe Growth privilégie les tendances de long terme favorables à une croissance visible et décorrélée de l’évolution de la conjoncture. Les secteurs de la consommation, de la santé et de la grande distribution sont principalement représentés, notamment avec les thématiques du vieillissement de la population, du diabète et des technologies médicales. Des thématiques actuelles dans les pays développés qui prendront de l’importance à l’avenir dans les pays émergents.

Ainsi, le fonds comprend une trentaine de sociétés sélectionnées dans un univers paneuropéen, c’est-à-dire incluant la Grande-Bretagne, la Suisse et la Scandinavie, mais qui réalisent environ un tiers de leur chiffre d’affaires dans les marchés émergents. Investi en permanence à 95 % au minimum, le portefeuille est majoritairement composé de grandes capitalisations mais le gérant n’hésite pas à intégrer des sociétés de taille moyenne, qui représentent pour l’heure 38 % des actifs, et conserve ses positions en moyenne cinq ans.