Des offres d'investissement frauduleuses circulent dans la transition énergétique

L’AMF recense depuis le début de l’année, plus d’une centaine de réclamations et signalements et fait état d'un préjudice moyen de 70.000 euros.
RK

Les investissements dans la transition énergétique attirent… les escrocs. A la suite de nombreux signalements d’épargnants, l’Autorité des marchés financiers (AMF) met en garde sur son site contre des propositions d’investissement via de fausses brochures commerciales faisant mention de « placements écoresponsables » ou « durables - », parfois sous la forme de « contrats de financement participatif - offrant un « taux de rendement élevé » (6 % à 12 % par an).

L’AMF recense depuis le début de l’année, plus d’une centaine de réclamations et signalements et fait état de pertes déclarées par les épargnants ayant contacté l’AMF d'un préjudice moyen de 70.000 euros.

En pratique, de nombreuses offres frauduleuses proposent d’investir dans la transition énergétique par le biais par exemple d‘un « livret hydrogène », parfois décliné en version « pétrole » ou « solaire », ou dans des places de stationnement avec bornes de recharge électrique, présentées comme des « éco-parkings », ou encore dans des centrales photovoltaïques installées en Espagne, au Portugal, en France ou en Belgique, détaille l’AMF sur son site.

Ces offres frauduleuses s’appuient généralement sur l’usurpation d’identité de groupes connus du secteur de l’énergie ou de la grande distribution, d’opérateurs immobiliers, mais aussi de professionnels de la finance, sociétés de gestion ou conseillers en investissements financiers. Elles prétendent aussi parfois bénéficier d’une soi-disant garantie de capital de l’ACPR, de la Banque de France ou de la Banque centrale européenne (BCE), prévient l'Autorité.

L’AMF rappelle que les prestataires de services d'investissement agréés figurent sur le registre Regafi (https://www.regafi.fr) ou des intermédiaires autorisés dans la catégorie des conseillers en investissement financier (CIF immatriculés à l’Orias https://www.orias.fr/search).