GRAND PRIX DU PATRIMOINE EXPERTS CERTIFIÉS 2009

Des lauréats portés par la qualité du conseil

Pour la cinquième fois, le Grand Prix du Patrimoine de L’Agefi Actifs s’attache à récompenser les meilleurs professionnels en activité sur la base de l’épreuve de certification organisée par l’association française des Conseils en gestion de patrimoine certifiés Pour le prix général comme pour les cinq épreuves spécialisées, les podiums témoignent de parcours très volontaristes et, quelles que soient les origines des candidats, d’un engagement résolu pour une approche qualitative dans leur rôle de conseiller.

Dans un environnement de plus en plus exigeant, à la fois sous les angles réglementaire et financier, l’attachement à la formation et au développement des compétences se doit d’être promu. Voilà déjà cinq ans que L’Agefi Actifs met à l’honneur les professionnels du patrimoine au travers de ce Grand Prix en s’appuyant sur les résultats de l’examen de certification organisé par l’association française des Conseils en gestion de patrimoine certifiés (CGPC).

Depuis onze ans, quant à elle, la CGPC s’est donnée pour mission de défendre une approche patrimoniale globale dans la lignée du mouvement de certification d’origine américaine des « Certified financial planners », progressivement devenu un réseau international comptant 23 pays (lire l’encadré ci-dessous).

230 candidats.

Voie d’accès à la certification et aux engagements professionnels qui y sont liés, l’examen de la CGPC est le seul en France à être représentatif de l’ensemble des filières du patrimoine. Il met en effet en lice des professionnels issus de compagnies d’assurances, d’établissements bancaires, de sociétés de gestion de portefeuille ainsi que des conseillers en gestion de patrimoine indépendants, des experts-comptables, notaires et avocats.

A forte dominante d’indépendants au démarrage, ce mode de validation des acquis professionnels a ensuite été emprunté de plus en plus par les assureurs, qui ont consacré d’importants efforts à la formation (lire l’entretien). Parallèlement à l’apport des professions du chiffre et du droit, l’impulsion la plus forte devrait provenir de plus en plus des réseaux bancaires, 10 % des candidats de cette édition en étant déjà issus.

Pour franchir le pas, encore faut-il que les uns et les autres, salariés ou indépendants, se mettent en situation de préparer une série d’épreuves proposées en dernier ressort les 17 et 18 septembre derniers. Ils étaient 230 (+11 % par rapport à 2007) à avoir accepté l’enjeu dans les centres de Paris, Lyon, Aix, Narbonne, Bordeaux et Nantes.

A noter que 38 % du total étaient des candidates et que 66 % d’entre eux se situent dans la tranche d’âge entre 30 et 45 ans.

Les meilleurs de cette session sont aujourd’hui récompensés par le Grand Prix du Patrimoine Experts Certifiés.

Méthodologie.

Les épreuves portent sur les cinq thématiques suivantes associées à des unités de valeur :

1- Droit et fiscalité du patrimoine

2- Investissements financiers

3- Investissements immobiliers

4- Assurances et retraites, gestion du patrimoine social

5- Diagnostic et conseil patrimonial global

Ces matières peuvent, le cas échéant, être passées séparément et dans n’importe quel ordre.

Les épreuves des unités de valeur 1 à 4 comportent un grand nombre de questions (pour partie sous forme de questionnaire à choix multiples et pour partie en questions ouvertes et en exposés de mini cas pratiques). Elles sont d’une durée de deux heures et sont affectées d’un coefficient 1.

La dernière unité de valeur, qui dure quatre heures, porte sur un cas d’ingénierie patrimoniale et donne lieu à des questions ouvertes. Elle est affectée d’un coefficient 2 (sur le détail des épreuves, voir www.cgpc.net sous la rubrique « Devenir certifié / Les annales des épreuves) ».

48 % de reçus.

Le jury chargé du choix des sujets et des corrections est placé sous la responsabilité d’Hervé de la Tour d’Artaise, président de la commission d’examen, et du professeur Raymond Leban, président du jury de l’examen national. Il est composé de praticiens et d’universitaires membres de la CGPC ou choisis par elle.

Sachant que l’obtention, par unités de valeur ou globale pour les candidats ayant passé l’ensemble de l’examen, exige une note au moins égale à 12 sur 20, c’est sur le fondement de leurs délibérations qu’ont été sélectionnées les meilleures copies et ainsi distingués les lauréats du Grand Prix du Patrimoine Experts Certifiés. Cette année, les notes de ce haut du tableau se sont échelonnées entre 15,5 et 16,5 suivant les disciplines. Quant au taux de réussite, il s’est établi à 48 %, portant le nombre de nouveaux élus à 111.

Les trois meilleurs de chaque unité de valeur se sont vu attribuer des prix spéciaux, incluant parfois des égalités de points, tandis que les diplômes du Grand Prix ont évidemment été décernés aux trois plus fortes moyennes générales.

Remise des prix.

C’est dans le cadre somptueux de la Maison du barreau à Paris que s’est déroulée, le 27 janvier, la cérémonie de remise des prix. Réalisée en partenariat avec AGF FinanceConseil, Le Conservateur, Fiducée Gestion Privée et Vie Plus, cette soirée a attiré quelque 200 professionnels de l’univers du patrimoine. Les seize lauréats du millésime 2009 (lire ci-dessous) se sont vu remettre des diplômes par plusieurs personnalités. Pierre Persico, directeur d’AGF FinanceConseil, s’en est chargé pour la lauréate et s’est félicité, avec plus de 650 certifiés parmi ses troupes, de représenter le plus gros bataillon de la CGPC.

Premier vice-président de l’association, Patrick Dufour a rappelé que l’examen en était à sa onzième édition : « Nous souhaitons devenir plus visible et plus proche du consommateur », a-t-il évoqué, tout en laissant prévoir l’annonce d’un prochain accord européen visant à étendre la certification.

Quant à Hervé de la Tour d’Artaise, coresponsable du jury, il a insisté sur la somme d’efforts que représente, pour les candidats, la préparation des épreuves, eux qui passent en moyenne 3,8 spécialités par session. Un engagement constaté aussi de la part des organisateurs, avec 20 auteurs de sujets et plus de 800 copies corrigées.

Tous les lauréats ont souligné, enfin, leur conscience que la page de ce relais de formation était tournée et qu’ils visent désormais à s’engager dans les principes régissant la certification au meilleur service de leur clientèle.