Credit Suisse avance petit-à-petit sur le dossier Greensill

Jean-Loup Thiébaut
La banque helvète a indiqué la semaine dernière avoir déposé sa seizième réclamation d'assurance.
(Crédit Suisse / ParadePlatz / à Zurich / Photo Credit Suisse.)

Credit Suisse poursuit sa quête de remboursement dans le cadre de la liquidation des fonds Greensill. La banque helvète vient de déposer sa seizième réclamation d'assurance, a-t-elle annoncé en fin de semaine dernière. Cela porte le total à 2,1 milliards de dollars le total des encours couverts par ces réclamations. D'autres devraient être déposés à l'avenir, prévient Credit Suisse AM dans un communiqué.

Les dernières réclamations d'assurances n'ont pas encore modifié le montant remboursé aux porteurs de parts. Ceux-ci ont jusqu'ici reçu 6,75 milliards de dollars, sur les 7,3 milliards liquidés par Credit Suisse.

Vendredi, la banque a annoncé la conclusion d’un accord avec la société minière canadienne Bluestone Resources. Cet accord prévoit des paiements en souffrance allant jusqu’à 320 millions de dollars (302 millions d’euros) sur un total de 850 millions de dollars réclamés. Bluestone s’est engagée à effectuer à partir de ce mois-ci des paiements récurrents en espèces à ses créanciers, y compris les fonds de financement de chaînes d’approvisionnement (SCF) liés à la société d’affacturage britannique Greensill qui a fait faillite en 2021. Ces paiements pourront ensuite être redistribués aux investisseurs de ces fonds, a précisé la banque helvétique dans un communiqué. Les paiements seront partagés entre les différents créanciers, mais 81% devraient tomber dans l’escarcelle de Credit Suisse, soit un peu plus de 250 millions de dollars.

L’accord reste soumis à la réalisation de certaines conditions préalables et aux approbations réglementaires d’usage.