PACTE

Comment éviter le défaut de conseil ?

Le gouvernement souhaite développer les mécanismes de partage du profit au sein des TPE et PME et favoriser la diffusion de solutions retraite collectives et individuelles
Les conseillers en gestion de patrimoine et les experts-comptables nous semblent les mieux placés pour saisir les opportunités de ces nouveaux marchés
Matthieu Chauvin, directeur commercial et membre du comité exécutif d’Eres

Depuis le 1er janvier 2019, le partage du profit est incontournable dans les entreprises de moins de 250 salariés. Traditionnellement, les conseils des chefs d’entreprise (conseillers en gestion de patrimoine, courtiers spécialisés, experts-comptables) privilégient les dispositifs individuels (assurance vie, Madelin, PERP, article 82) sans adresser les enjeux de partage du profit avec leurs clients chefs d’entreprise.