Bruxelles débride l’investissement en actions des assureurs

La Commission reprend les demandes françaises dans ses propositions de révision des actes délégués de Solvabilité, en y posant des limites.

Par L'Agefi Quotidien

C’était un texte très attendu par les assureurs et les autorités françaises. La Commission européenne a publié le 9 novembre ses propositions de révision des actes délégués de Solvabilité 2. A défaut d’une révision générale du texte, prévue en 2020, Paris et la profession y voyaient tout de même l’occasion d’alléger les contraintes qui pèsent sur l’investissement de long terme en actions. De ce point de vue, Bruxelles a partiellement accédé aux demandes de la France, qui avait rallié à cette cause d’autres Etats membres comme les Pays-Bas.