Bruno Le Maire ferme la porte à un geste sur les donations

Selon le ministre, la puissance de la consommation des Français ne justifie pas de compléter les dispositifs en place.

Auditionné par la commission des Finances de l’Assemblée nationale, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, a fermé la porte à une possible réforme de la fiscalité sur les donations, mesure qui aurait pu permettre de transformer en consommation une partie de l’épargne accumulée par les Français pendant le Covid.

« Nous estimons que la puissance de la consommation des Français ne justifie pas que nous complétions les dispositifs qui sont en place. Cela reste une possibilité mais nous avons une consommation qui a très bien redémarré, une augmentation des chiffres de cartes bleues de 20% en moyenne par rapport à la même période de 2019 », a expliqué Bruno le Maire.

Le ministre « invite surtout les Français à utiliser les dispositifs déjà existants, c’est-à-dire les possibilités de donations libres de toute taxation à hauteur de 31.685 euros par petit-enfant pour les grands-parents et de 100.000 euros par enfant pour les parents ». Selon lui, « ce dispositif là, au moment où je vous parle, est suffisant ».