Bruno Le Maire est reconduit à Bercy

Capucine Cousin
Bruno Le Maire a été nommé lundi ministre de l'Economie, des Finances et de la Relance du gouvernement de Jean Castex.
DR

Du changement sans révolution. Le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler a dévoilé, lundi soir, depuis le perron de l’Elysée, la composition du nouveau gouvernement de Jean Castex, nommé Premier ministre vendredi. Celui-ci devra avant tout appliquer la stratégie présidentielle de la fin du quinquennat. Il compte 16 ministres et 14 ministres délégués.

Parmi les neuf ministres qui conservent leur portefeuille figure notamment Bruno Le Maire, dont le portefeuille a été élargi. Quatrième dans l’ordre protocolaire, il sera ministre de l'Economie, des Finances, et de la Relance. Logique : à Bercy, la continuité s’imposait vu l’ampleur du chantier à mener, orchestrer le futur plan de relance pour l’économie française, qui devrait être adopté fin août.

Bruno Le Maire sera épaulé par trois ministres délégués : Olivier Dussopt, chargé des Comptes publics, Agnès Pannier-Runacher, chargée de l'Industrie, et un nouvel entrant, Alain Griset, chargé des Petites et Moyennes Entreprises. Le Commerce extérieur sera pris en charge par l’ex-ministre de la Culture Franck Riester, et le ministère du Travail par Elisabeth Borne, auparavant en charge de l’Ecologie.

Plusieurs ministres, qui joueront eux aussi un rôle-clé dans la vie économique, sont également reconduits : Jacqueline Gourault à la Cohésion des territoires, et Jean Baptiste Djebbari aux Transports. Sur le ministère stratégique de la Transition écologique, Jean Castex a fait entrer Barbara Pompili, 45 ans. Elle dispose déjà d’une expertise certaine : la députée LREM de la Somme a présidé la commission du Développement durable et de l'Aménagement du territoire de l'Assemblée nationale depuis son élection en 2017. Elle était auparavant députée Europe ECologie Les Verts (EELV), et avait été secrétaire d'Etat chargée de la Biodiversité sous François Hollande. L’ancienne militante des Verts doit incarner le tournant écologique pris par Emmanuel Macron au lendemain du second tour des élections municipales marqué par une «vague verte».

Parmi les autres entrées remarquées au gouvernement figurent le très médiatique avocat en droit pénal Eric Dupont-Moretti, qui succède à Nicole Belloubet comme Garde des sceaux. Son rôle viendra en complément de l'action de Gérald Darmanin, ex- ministre de l'Action et des Comptes publics nommé à l'Intérieur. Autre entrée surprise, celle de Roselyne Bachelot, qui fut entre autres ministre de la Santé sous Nicolas Sarkozy, nommée ministre de la Culture.

Prochaine étape dans cette recomposition gouvernementale, mercredi, les secrétariats d’Etat seront dévoilés, dont celui chargé du Numérique.