Autorégulation : les associations se comptent

C'est au tour de l'Anacofi de se dire favorable à la proposition de loi dit « d’autorégulation » du courtage qui sera examinée le 27 janvier prochain à l'Assemblée nationale.

La procédure accélérée et l’examen à l'Assemblée nationale le 27 janvier prochain de la proposition de loi dit « d’autorégulation » du courtage continuent de faire parler d’eux. Après avoir dénoncé cette accélération du calendrier, le syndicat CSCA Planète représentant le métier du courtage s’est attiré les reproches de la CNCEF Assurance et Crédit. C’est désormais au tour de l’Anacofi de monter au créneau. L’association se félicite de cette proposition de loi qui concernerait les Intermédiaires en Opérations de Banque et Service de Paiement, ainsi que les Intermédiaires en Assurances, « projet que nous soutenons depuis la première heure », écrit l’Anacofi dans un communiqué.