Abus de faiblesse : un délit en constante augmentation

Des actions judiciaires sont davantage menées pour traiter les mises en danger financières de la personne fragile
La loi a récemment renforcé la protection de celle-ci au détriment de la liberté de disposer de son patrimoine
Fotolia

Le constat est sans appel : les abus de faiblesse ne cessent d’augmenter. Pour expliquer ce phénomène, des raisons culturelles sont avancées. « Des affaires médiatiques ont contribué à lever une certaine pudeur des victimes ou de leurs proches qui avaient du mal à saisir la justice en raison du fait que l’on touche à l’intimité d’une famille », explique Nicolas Huc Morel, avocat au Barreau de Paris.