Jurisprudence

Absence de mise en garde sur une opération spéculative

Un client assigne sa banque dans le cadre d’une opération avec effet de levier comportant un emprunt et deux assurances vie, les deux opérations n’étant pas réalisées dans la même devise. Après avoir relevé que le client était familier de ses opérations, les juges écartent tout défaut de mise en garde ou de démarchage financier illicite

La Cour d’appel de Paris (1) a débouté un investisseur de l’ensemble de ses demandes en indemnisation contre UBS dans le cadre d’un montage mêlant un prêt, des délégations de créances, des placements sur une assurance vie et un effet de levier basé sur le différentiel de taux de change CHF/€.