Les associations d'investisseurs appellent à une amélioration des critères d'information dans Priip

Les associations représentant les consommateurs et professionnels de l'investissement appellent la Commission à améliorer la qualité de l'information contenue dans le Document d'information clé (KID), sujet central de la réglementation Priip, actuellement en discussion à l'échelle européenne.

A lire sur agefiactifs.com : Priip : les superviseurs européens échouent à s'accorder sur des amendements

Ces associations – composées notamment de l'AFG, la FBF, l'Anacofi, la FFA... – saluent les avancées en la matière, notamment à travers «l’extension de l’exemption pour les fonds avec DICI OPCVM commercialisés dans le cadre des contrats d’assurancevie (MOP) conformément au niveau 1 et la suppression du biais historique dans la méthodologie de calcul des scénarios de performance contestée par les parlementaires». Mais elles soulignent les inquiétudes qui subsistent, notamment le fait qu'à ce stade, la réglementation ne permet pas «la fourniture d’une information claire, exacte et non trompeuse à l’investisseur de détail et la comparabilité des produits», comme la Commission le souhaite.