L’Afer tend la main aux jeunes pousses

Mathilde Castagna
L’Association française d’épargne et de retraite (Afer) lance nov’afer, un programme d’accompagnement des startup. Colette et Mansa sont les premières sélectionnées.
Gérard Bekerman
président de l’Afer (Crédit Afer)

L’Afer met à disposition de jeunes compagnies un nouveau programme d’accompagnement personnalisé. L’association a décidé de faire bénéficier cette initiative à des start-up évoluant dans les domaines de la retraite, l’épargne, la santé et la finance. Ainsi, elle pourra tirer parti des innovations des jeunes pousses.

Colette et Mansa

Les deux premières élues sont Colette et Mansa. Colette aspire à aider les jeunes à à s’installer chez des seniors ayant une chambre libre à louer chez eux, tandi que Mansa finance les indépendants et les petites entreprises.

Au-delà de profiter d’une opération de communication auprès des 760.000 épargnants de l’association, les start-up auront accès à des avantages négociés avec des fournisseurs, un accès à des investisseurs et d’un accompagnement personnalisé dans leur domaine. « Avec nov’afer, l’Afer témoigne de sa volonté de participer aux grandes transitions de notre économie et à la construction de la France de demain », explique Gérard Bekerman, président de l'Afer.

L'association qui gère plus de 56 milliards d'euros d'encours, devrait étendre ce dispositif à de nouvelles innovations entrepreneuriales dans un futur proche.