Assurance vie en déshérence

Une valorisation à nouveau à la hausse

A côté de l’assurance vie, les contrats de prévoyance et de retraite sont visés
Le phénomène porte sur plus de 13 milliards d’euros d’encours non réglés

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a rendu public le 2 mai son rapport sur la situation des contrats d’assurance vie non réglés. Ses auteurs signalent que « pour la seule année 2015 et pour les 28 sociétés examinées représentant 90 % du marché de l’assurance vie, 1,9 milliard d’euros de capitaux en déshérence ont été réglés ». Conséquent, ce montant doit être rapporté au stock de contrats en déshérence constitués au fil des années qui lui est largement supérieur et « peut être estimé à 5,4 milliards d’euros », annonce l’autorité.