Fournisseurs / Conseillers indépendants

Une rationalisation des relations difficile à stabiliser

Les rapports entre les producteurs et les intermédiaires se sont tendus depuis la crise financière, la qualité des back-offices et les rémunérations étant au cœur des conflits - La nouvelle formalisation de leurs responsabilités, issue de l’ordonnance du 30 janvier 2009, pourrait permettre une évolution favorable de leurs partenariats.

Alors que leur avenir se joue à Bruxelles avec les révisions des directives MIF et Intermédiation en assurances, les conseils en gestion de patrimoine indépendants (CGPI) doivent aujourd'hui, encore plus qu’hier, composer quotidiennement avec le bon vouloir de leurs fournisseurs. Ils s’interrogent sur l’état et l’évolution possible de leurs relations qui se sont sensiblement dégradées depuis la crise financière et, surtout, la baisse des taux des fonds en euros.