Assurance vie

Réflexions sur le nantissement et la clause bénéficiaire

Claire Tardy, family officer, Intuitae et Thibaut Egasse, notaire associé, Etude Thibaut Egasse, Rémi Canales, Jean-Baptiste Ferrand et Laurent Lemetti - Finalistes du prix Aurep
L’assurance vie est souvent donnée en nantissement au créancier afin de garantir le remboursement du crédit accordé
Pour maintenir l’attrait de cette solution pour les bénéficiaires, des options de type gage-espèces sont envisageables

 Thibault Egasse, notaire associé, Etude Thibaut Egasse, Rémi Canalès, Jean-Baptiste Ferrand et Laurent Lemetti, 

 Claire Tardy, family officer, Intuitae ; finalistes du prix Aurep