Rendement fonds en euros 2021

Quasi sur place pour le taux du Gaipare

L'association a également réalisé une collecte nette négative, plombée par la décollecte du fonds en euros, en partie compensée par celle des unités de compte.
Fotolia

Le Groupement associatif interprofessionnel pour l'amélioration de la retraite et de l'épargne (Gaipare) a annoncé mardi 11 janvier son taux servi pour 2021 sur le fonds en euros de ses contrats d'assurance vie assurés par Allianz. Avec 1,80%, l'association poursuit la baisse entamée l'an dernier où le taux s'élevait à 1,90% (0.25 point de moins que l'année précédente) mais se rattrape sur une période de cinq ans avec un rendement cumulé de 11,49%. Le taux de rendement net est identique pour tous les contrats proposés par le Gaipare : livret Gaipare, Gaipare II, Sélection, Select F et Selectissimo et Fidelissimo.

Une dotation de 13,9 millions d'euros a été affectée à la provision pour participation aux bénéfices (PPB), soit 2,45% des avoirs du fonds en euros Gaipare.

90 % de taux

Le portefeuille général Gaipare, dont la valeur comptable atteint 4,1 milliards d'euros fin 2021, se décompose de la facon suivante : 7% sur les marchés actions, 1% sur les actifs alternatifs (dette infrastructure, dette privée ou private équity), 2% sur l'immobilier et 90% sur les taux. Sur la poche des taux, 54% sont des obligations souveraines, 7% des obligations sécurisées (cover bond), 3% de la dette obligataire des pays émergents, 26% des crédits, financiers ou non. «Cela permet de diversifier le portefeuille obligataire et d'apporter un surcroit de rendement, a indiqué lors d'un point presse Nicolas Boulet, directeur de la stratégie d’investissement à Allianz. Le risque de crédit est limité car notation moyenne des obligations est AA ou A».

Globalement, l'accélération de la vaccination à partir du second semestre 2021, la croissance mondiale anticipé à 5,9% et le relèvement des taux directeurs par plusieurs banques centrales ont, d'après le stratégiste, constitué un environnement économique favorable pour le fonds euros. Pour l'année 2022, «les perpectives de croissance restent élevées mais hétérogènes, tirées par les pays développés », ajoute-t-il, précisant que les politiques monétaires devraient cependant être moins accommodantes, les politiques budgétaires plus limitées et la régulation toujours plus lourde. Si les goulots d'étranglement provoqués par l'inadéquation entre l'offre et la demande devraient se résorber progressivement en 2022, une grande inconnue plane sur l'utilisation de la surépargne des ménages. 

Une collecte de 173 millions d'euros

2021, année de la reprise du marché assurantiel en vie, a été un bon cru pour Gaipare, puisque la collecte brute de 173 millions d'euros correspond à une croissance de 14%. La collecte nette (-18 millions d'euros) est cependant plombée par le fonds en euros qui décollecte de 56 millions d'euros alors que le bilan est positif de 38 millions d'euros pour les unités de compte.