Pour maîtriser les prix de revient des logements, le secteur de la construction appelle à une simplification des exigences normatives

L'Union sociale pour l'habitat (USH), la Fédération desPromoteurs immobiliers (FPI), la Fédération Françaisedu Bâtiment (FFB), la Confédérationde l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb), l'Union desMaisons Françaises (UMF), la Fédération des Entreprises Publiques Locales (EPL), le Syndicat National desAménageurs Lotisseurs (SNAL) et l'Union Nationale des Économistes de la Construction (Untec)ont adressé à Cécile Duflot, Ministre de l'égalité des territoires et du logement,une centaine de propositions d'adaptation ou de suppression d'exigencesréglementaires et normatives sur les champs de la construction et del'aménagement.

Les huit organisations signataires souhaitent ainsi créer les conditionsd'une baisse significative des coûts de production des logements en neuf, enrénovation et en amélioration-entretien, ainsi que des coûts d'entretien et de maintenancequi ont un impact sur les charges qui pèsent sur les ménages. « Notreapproche est claire. Les réglementations et normes techniques peuvent être desfacteurs d’amélioration de la qualitéet de progrès dans la construction. Mais elles doivent s’inscrire dans une démarched’élaboration raisonnée quiinstalle une véritable concertation des acteurs, systématise les mesures d’impactsavant toute édiction de nouvelle norme ou loi-règlementet garantisse une période transitoire entre la promulgation d’un texte et samise en application effective afin de permettre de procéder, le cas échéant, auxajustements nécessaires avant l’entrée en vigueur définitive destextes. Nous partageons ensemble la nécessité de revoir un certain nombre derèglementations et de normes qui, ces dernières années, ont connuune inflation forte. Entre 2000 et 2011, le prix de revient des logements apresque doublé. Nous évaluons, sur cette même période, l’impact économique des évolutionsréglementaires sur le prix de revient des logements entre 25 % et 35 % », indiquent lesorganisations signataires.

Source : communiqué de presse