Les CGP de Nortia continuent de plébisciter les UC

Gaetan Pierret
Malgré la volatilité des marchés et l’aversion au risque de leurs clients, ils continuent de privilégier les unités de compte au détriment du fonds en euros.

La volatilité des marchés boursiers n’a pas effrayé les conseillers en gestion de patrimoine (CGP) partenaires de Nortia. La plateforme a publié son observatoire du conseil financier indépendant du troisième trimestre (1). 

Cette nouvelle édition confirme la tendance du repli du fonds en euros vers les unités de compte (UC) qui raflent une nouvelle fois la mise. Au troisième trimestre, elles ont capté 67% de la collecte, un peu plus du double des investissements en fonds euros (33%). La ruée vers les UC est facilitée par le retour prononcé des investissements placés sur les supports d’attente (12 % des versements). Il s’agit ici principalement de versements sur les options proposées par les assu­reurs. «Ces offres permettent d’investir de façon pro­gressive sur les UC sur une période prédéfinie et de saisir ainsi les opportunités de marché et points bas», explique Manon Cosyn-Martin, ingénieure financière chez Nortia.

La fin de trimestre a également été marquée par un léger retour des CGP vers les fonds obligataires à échéance. Nortia explique ce retour en grâce par le niveau « historiquement bas » atteint par le niveau obligataire. Les conseillers se mettraient ainsi en ordre de marche pour profiter d’un éventuel rebond futur, «dès que les voyants repasseront au vert.» «Ce rebond pourrait être déclenché par la fin du cycle de hausse des taux de la FED et de la BCE», avance la société dans son baromètre. Les chiffres de collecte sur l’ensemble de trimestre ne témoignent toutefois pas du regain d’appétit des CGP pour les obligations. Au contraire : la classe d’actifs n’a attiré que 1,44% des investissements en UC au troisième trimestre, soit 1,16 points de moins qu’au deuxième trimestre. A l’inverse, les produits structurés sont les grands gagnants de la période. 12,9% des flux en UC s’y sont dirigés, en forte hausse par rapport au deuxième trimestre (voir ci-dessous).

Détail de la collecte en UC de Nortia Life 

En matière d’arbitrage, c’est la stabilité qui prime. Seuls 2,4% des encours du contrat Nortia Life ont été réalloués, soit son plus bas niveau depuis deux ans. «Les conseillers en gestion de patrimoine recherchent le bon timing d’investissement pour repositionner les contrats de leurs clients en vue d’un rebond, explique Nortia. Alors que les hausses de taux des banques centrales se succèdent et impactent les capacités de financement des acteurs économiques, les points d’entrée sur les marchés actions ne sont pas encore jugés optimaux par les CGP».

(1) : Observatoire du conseil financier indépendant, troisième trimestre 2022, octobre 2022. Etude des données auprès de plus de 1.200 CGP actifs, soit plus de 80.000 clients, pour un encours de 10,2 milliards d’euros au 30/09/2022