Les bancassureurs battus par le taux du livret A

Mathilde Castagna
Pour l’exercice 2022, les bancassureurs annoncent des taux de rendement en hausse, mais toujours sous condition d’une prise de risque minimale qui ne suffira pas à battre la remontée du Livret A.

Sans surprise, les taux de rendement des fonds en euros annoncés par les bancassureurs suivent la tendance haussière du marché, sans pour autant se démarquer. Malgré des taux d'intérêt croissants, ils maintiennent leurs stratégies de bonification en cas d’investissement dans des unités de compte (UC), et ce malgré le retournement des marchés et la revalorisation du taux du livret A. 

A la suite de l’annonce de Sogécap qui dévoilait la semaine dernière un taux moyen à 2,17%, La Banque Postale (LBP) prend le relais et affiche une rémunération comprise entre 1,40% et 3,20% en 2022. Le groupe bancaire prévoit de servir des taux bonifiés dès 25% de support en UC détenus au sein des contrats. Les bonus peuvent aller du simple au double, à l’image du contrat Cachemire Patrimoine Série 2 qui sert une performance de 1,50% en cas de part d’UC inférieure à 25%, mais dont le rendement affiche 3% dès que la part dépasse 40% des montants investis. Pour Louvre Banque Privée, le rendement se situe entre 1,50% et 3,60% et pour EasyBourse, il est compris entre 1,60% et 3,20% selon la part d’UC.

De son côté, CNP Assurances - dont LBP détient 97,79% du capital – affiche un rendement moyen de 1,57%. Un résultat en hausse de 0,66% sur un an, mais qui reste bien en dessous de la moyenne du marché sur l’exercice 2022. L’entité assurantielle du pôle public a néanmoins annoncé, contrairement à ses confrères bancassureurs, «l’utilisation d’une partie de la provision pour participation aux bénéfices», venue doper sa performance. Contacté, CNP Assurances n’a toujours pas indiqué le montant de cette participation.

A contrario, BNP Paribas Cardif a annoncé un taux moyen légèrement supérieur à 2% (2,04%). En cas d’investissement en UC, la performance peut atteindre 2,95%. La branche assurance du groupe bancaire vert et blanc maintient une provision pour participation aux bénéfices (PPB) stable, à 5,6 milliards d’euros, l’équivalent de 6,78% des encours.

De son côté Crédit Mutuel Assurances (CMA) annonce une croissance de son taux de rendement moyen de 1 point de base, à 2,30%. En tenant compte des potentiels bonus de rémunération, les rendements servis en 2022 sur les fonds en euros sont compris entre 2% et 2,75% selon les contrats. Le bancassureur maintient une PPB significative, à 7,8% des actifs gérés, pour un encours de 93 milliards d’euros fin décembre 2022.

Le fonds euros retraite fait mieux que l’assurance vie

Par ailleurs, en 2022, les fonds en euros des contrats d’épargne retraite n’ont pas manqué de narguer ceux placés au sein de contrat d’assurance vie. Grâce entre autres aux nouvelles entités juridiques, les fonds de retraite professionnelle supplémentaire, BNP Paribas a annoncé servir un taux moyen à 2,16% sur le fonds en euros de ses contrats d’épargne retraite.

LBP a également revu à la hausse le rendement perçu par ses épargnants lorsque ces derniers souscrivent des fonds en euros sur des supports retraite. La performance se situe entre 1,60% et 3,20%, en fonction de la part d’UC au sein du contrat. Pour CMA, le rendement est porté à 2,25 %, hors éventuel bonus de rémunération.