Les assureurs vie puiseront dans leurs fortes réserves en 2022

Bertrand De Meyer
Ils disposent de 71,4 milliards d’euros de provisions pour participation aux bénéfices, soit 4,87% de rendement en réserve, selon les données du site Good Value for Money.
(Gerd Altmann/Pixabay)

Ce sont des réserves qui pourraient se révéler très utiles pour les assureurs vie. Dans un contexte marqué par l’attractivité des livrets réglementés au détriment du premier moyen d’épargne en France, le site spécialisé sur les assurances de personnes et les placements financiers Good Value for Money, fondé par Cyrille Chartier-Kastler, a évalué les réserves des fonds en euros à fin 2021. La provision pour participation aux bénéfices (PPB) des assureurs français atteint 71,4 milliards d’euros sur les 1.467 milliards d’euros de fonds en euros fin 2021 sur lesquels porte l’étude, soit un niveau moyen de « rendement mis en réserve » de 4,87%, contre 4,5% fin 2020.

Les assureurs vie devraient s’appuyer sur les réserves qu’ils ont accumulées, dont la provision pour participation aux bénéfices, afin de servir des taux restant attractifs en 2022 tandis que l’Insee prévoit un taux d’inflation à 6,4% sur un an. Alors que le taux de rémunération du Livret A est passé à 2% en août, comme le Livret développement durable et solidaire (LDDS), et celui du Livret d’épargne populaire (LEP) à 4,6%, le cabinet de conseil spécialisé Facts & Figures, aussi fondé par Cyrille Chartier-Kastler, estime que le taux moyen servi sur les fonds en euros classiques de contrats d’assurance vie individuels pourrait se situer entre 1,60% et 2% en 2022. Les taux moyens servis sur les fonds en euros classiques en assurance vie individuelle en 2021 se sont respectivement situés à 0,99% en épargne standard, à 1,15% en patrimonial et à 1,16% en gestion privée, selon le cabinet de conseil spécialisé.

0,80% par an pendant huit ans

Dans le détail, cinq assureurs vie, tous bancassureurs, concentrent 65% de la PPB, soit 45,8 milliards d’euros de provisions. Il s’agit de CNP Assurances (La Banque Postale) avec 14,97 milliards, Prédica (Crédit Agricole / LCL) avec 13,11 milliards, Assurances du Crédit Mutuel Vie S.A. et S.A.M. (Crédit Mutuel Alliance Fédérale) avec 6,23 milliards, Cardif Vie (BNP Paribas) avec 6,34 milliards et Sogécap (Société Générale) avec 5,14 milliards. Ce qui représente une réserve de rendement de 6,37% les concernant à fin 2021 et permettrait, en cas de reversement de cette réserve, de soutenir les taux servis sur les fonds en euros de leurs clients de 0,80% par an sur une période de huit années. «C’est à la fois beaucoup et peu dans le contexte actuel de forte remontée des taux d’intérêts», juge le site spécialisé.