Eurocroissance

Les assureurs manquent d’une vision de marché

Quelques rares assureurs devraient lancer le nouveau véhicule dans les prochaines semaines
Les autres, peu convaincus par le contexte de marché et l’intérêt de la clientèle, attendront
Fotolia

Eurocroissance : le moins que l’on puisse dire est que les assureurs ne se bousculent pas pour être les premiers dans l’arène. Mais attention à la communication : ceux qui auront l’indélicatesse de critiquer le nouveau produit seront immédiatement repris par les instances représentatives de la profession. Point question de risquer les foudres du gouvernement et de l’administration, ainsi qu’un énième remaniement de la fiscalité de l’assurance vie en cette période de négociation du budget au Parlement.