Le retour en grâce de l’assurance vie se confirme

La collecte nette de l'assurance vie est positive pour le troisième mois de suite, tirée par les unités de compte qui enregistrent une collecte nette de +2,8 milliards d'euros.

Cette fois la tendance est claire. La Fédération française de l’assurance (FFA) a publié ce mercredi 31 mars les chiffres de l’assurance vie pour le mois de février. Le placement préféré des Français a retrouvé des couleurs avec une collecte positive de 1,6 milliard d’euros. C’est le troisième mois consécutif que la collecte est positive après +2 milliards d’euros en janvier et +500 millions d’euros en décembre 2020.

Dans le détail, les cotisations du mois de février 2021 s’élèvent à 12,1 milliards d’euros. Le montant des prestations versées atteint lui 10,5 milliards d’euros. Au total, les encours des contrats d’assurance vie atteignent 1.795 milliards d’euros, en progression de 1,4 % sur un an.

« Traditionnellement, février réussit à l’assurance vie ; aucune décollecte n’a été constatée lors de ces dix dernières années », rappelle Philippe Crevel, directeur du cercle de l’épargne. Ce dernier considère que cette tendance devrait se poursuivre puisque les ménages interrogés par l’Insee estiment « qu’il est opportun d’épargner dans les prochains mois ».

 

Plus intéressant, c’est encore une fois les unités de compte (UC) qui ont tiré la collecte vers le haut. La collecte des UC s’est établie à +2,8 milliards d’euros en février, soit 5,6 milliards d’euros depuis le début de l’année. Le mois dernier, la part des UC dans les cotisations était de 38 %. Cette part est en moyenne de 36 % depuis le début de l’année contre 34 % en 2020. Si les écarts sont encore légers, la tendance est robuste et confirme que les Français sont prêt à prendre plus de risque et à orienter leur épargne vers l’économie réelle.

« La dynamique observée en assurance vie depuis maintenant plusieurs mois, notamment en ce qui concerne la collecte en unités de compte, est un signal important dans un contexte de relance économique », a commenté Franck Le Vallois, directeur général de la FFA.

Le PER poursuit sa route

La FFA a également dévoilé les chiffres des plans d’épargne retraite (PER) commercialisés par des sociétés d’assurance. En février, on dénombre 68.000 assurés supplémentaires (dont 17.000 issus de contrats transférés) et 879 millions d’euros versés (dont 557 millions d’euros issus de transferts). La production nouvelle affiche une croissance dynamique par rapport à février 2020 : +51 % à 51.000 pour les nouveaux plans de retraite souscrits et +125 % à 322 millions d’euros pour les cotisations.

« Ces données sont une bonne nouvelle pour l’économie française puisque les supports en unités de compte et le marché des PER contribuent largement au financement des entreprises », note la FFA dans son communiqué, rappelant que 83 % des unités de compte financent les entreprises.