L’assurance vie toujours en forme

Jean-François Tardiveau
En collecte nette, en juillet, le seuil du milliard d’euros a été atteint pour le 7ème mois consécutif.
Fotolia

L’assurance vie poursuit sur la dynamique enclenchée depuis plusieurs mois. Au mois de juillet, selon les chiffres de de la Fédération française de l’assurance, elle a enregistré une collecte nette de +1,1 milliard d’euros et de +2,7 milliards d’euros en unités de compte. Depuis le début de l’année, ce sont 12,0 milliards d’euros en cumulé qui ont été colleté en net, en hausse de 16 milliards d’euros par rapport à la même période de 2020.

Dans le détail, les cotisations du mois de juillet s’établissent à 12,7 milliards d’euros, en forte hausse par rapport au même mois de 2020 (+2,3 milliards d’euros) et, depuis le début de l’année, à 89,8 milliards d’euros, en hausse de +25,1 milliards d’euros.
Fin juillet 2021, les encours des contrats d’assurance vie atteignent 1 848 milliards d’euros, soit une progression de +5 % sur un an.

Parmi les évolutions à souligner, les unités de compte atteignent de nouveaux niveaux records pour un mois de juillet, avec des cotisations de 4,9 milliards d’euros sur le mois, une collecte nette cumulée de  2,7 milliards d’euros. Pour un mois de juillet , il s’agit d’un record, puisqu’il faut remonter à l’année 2007 pour trouver le niveau le plus élevé de 3,8 milliards. Selon la FFA, la part des UC dans les cotisations s’établit à 39 % sur le mois et à 38 % depuis le début de l’année (35 % en moyenne en 2020). Depuis le début de l’année, la collecte nette atteint 22 milliards d’euros.

Pacte et PER en forme

Autre élément remarquable sur le 1er semestre cette fois, un nombre important de transferts vers des contrats d’assurance vie plus récents chez le même assureur a été constaté. Autorisée dans la loi Pacte, pas moins de 250 000 opérations de cette nature ont été réalisées. En chiffres, le montant total transféré est de 7,4 milliards d’euros dont 1,3 milliard d’euros a été réinvesti en unités de compte au 1er semestre 2021. On assiste donc à une montée en puissance de cette option, ce montant étant supérieur à l’ensemble de l’année 2020 - 236 000 contrats transformés pour 6,8 milliards d’euros.
 
A noter que le Plan d’épargne retraite (PER) poursuit son opération séduction. En juillet 2021, on compte 100 000 assurés supplémentaires (dont 60 000 nouveaux assurés et 40 000 issus de contrats transférés).Enfin, toujours selon la FFA, les versements sur les PER s’élèvent à 844 millions d’euros, dont 370 millions d’euros de cotisations et 474 millions d’euros au titre de transferts d’autres contrats d’épargne retraite.
 En cumulé depuis le début de l’année, les cotisations des PER s’élèvent à 2,7 milliards d’euros et la collecte nette à +2,2 milliards d’euros (contre 3,0 milliards d’euros sur l’ensemble de l’année 2020). Sur le semestre, on recense 2 millions de détenteurs pour des encours à plus de 22 milliards d’euros, dont près de la moitié correspondent à des UC.