L’assurance vie subit sa première décollecte depuis septembre 2020

Bertrand De Meyer
La collecte du Livret A atteint, au contraire, un record au mois d’août.

Après son essoufflement au mois de juillet 2022, la collecte en assurance vie n’a pas retrouvé son élan. Selon les chiffres publiés jeudi par France Assureurs, la collecte nette en assurance vie s’établit à -0,7 milliard d’euros sur le mois d’août 2022, marquant une première décollecte depuis septembre 2020 et une période marquée par le Covid-19. Dans le détail, les cotisations en assurance vie s’établissent à 8,6 milliards d’euros (-1,5 milliard sur un an) et les prestations à 9,3 milliards d’euros (+1,3 milliard). Depuis le début de l’année, la collecte nette atteint 12,1 milliards d’euros, en baisse de 1,4 milliard d’euros sur un an.

Pour Franck Le Vallois, directeur général de France Assureurs, cette décollecte peut s’expliquer de différentes manières : «D’abord, la situation économique est complexe et source d’inquiétude pour les Français, ce qui peut conduire, comme on a pu le voir dans le passé, à une forme d’attentisme. Le mois d’août est, aussi, traditionnellement un mois d’activité plus faible. Enfin, les mois précédents ont été des mois de développement fort pour l’assurance vie». Alors que la collecte du Livret A a atteint un record en août à 4,49 milliards d’euros sur fond de revalorisation du taux de rémunération à 2%, le dirigeant ne juge pas la comparaison pertinente : «La hausse du Livret A a pu créer un appel d’air, mais les deux produits ne sont pas comparables car ils ne servent pas les mêmes projets de vie». Selon Facts & Figures, la performance du fonds en euros classique individuel, principal support de l’assurance vie, devrait être comprise entre 1,60% et 2% en 2022 après avoir servi un rendement moyen de 1,28% en 2021.

UC et PER maintiennent le cap

Dans ce contexte, les unités de compte (UC) tirent une nouvelle fois leur épingle du jeu. Sur le mois d’août, la collecte nette en UC ressort à 1,1 milliard d’euros, en baisse toutefois par rapport aux 2,5 milliards d’euros de juillet. Les cotisations en UC s’élèvent à 38,6 milliards d’euros depuis le début de l’année, soit une hausse de 1 milliard par rapport à 2021, et représentent 40% des cotisations, tandis que les prestations atteignent 14,1 milliards d’euros (-0,3 milliard d’euros). La collecte nette en UC ressort donc à 24,5 milliards d’euros depuis le début de l’année, contre -12,4 milliards d’euros pour le fonds en euros.

Cette dynamique positive est partagée par le Plan d’épargne retraite (PER).  La collecte nette des PER atteint 424 millions d’euros au mois d’août et 3,5 milliards d’euros depuis le début de l’année pour un encours de 43,6 milliards d’euros.