L'épargne en Europe

L’Allemagne et la France en tête sur le marché de l’assurance vie où l’Espagne collecte plus

Selon une étude de l’Observatoire de l’épargne européenne, les ménages européens « restent circonspects à l’égard des marchés d’actions et ils n’ont guère profité de la hausse des cours en 2013 »

Selon une étude de l’Observatoire de l’épargne européenne, les ménages européens « restent circonspects à l’égard des marchés d’actions et ils n’ont guère profité de la hausse des cours en 2013 ». En France, ils demeurent à l’écart des achats d’actions en direct, mais aussi des OPCVM actions, et la légère hausse de la part des contrats en unités de compte dans les cotisations d’assurance vie en 2013 ne compense pas les dégagements de l’exposition au marché des actions. La masse des avoirs des ménages sur leurs contrats d’assurance vie et sur les fonds de pension est en hausse dans tous les pays. La progression la plus importante est enregistrée au Royaume-Uni, mais elle résulte quasi-exclusivement dans ce pays de plus-values latentes sur le portefeuille, en particulier le portefeuille d’actions.

Observatoire de l'épargne européenne

L’auteur de l’étude précise que les flux les plus importants restent ceux de l’Allemagne, suivie d’assez loin par la France, mais dans ces deux pays le deuxième trimestre a été en retrait sur le premier.

C’est en Espagne que les avoirs des ménages sur les contrats d’assurance vie augmentent le plus, mais le montant moyen détenu par habitant reste très inférieur à celui des autres pays. A l’inverse, c’est en Italie que les avoirs des ménages progressent le moins.