Assurance vie

L'Afer plus agressive sur sa politique tarifaire

L'association ouvre la voie à la gratuité des arbitrages, la gratuité des frais contractuels sur versement pour l’Eurocroissance et les UC; et le passage de 2 % à 0,5 % des frais contractuels de versement sur le Fonds garanti Afer.

A l'occasion de son assemblée générale, l’Association française d’épagne et de retraite (Afer) a annoncé une "ambitieuse refonte" de son modèle, qui lui donnera "les moyens de concurrencer les canaux de distribution en ligne et de conquérir de nouveaux adhérents". Une résolution adoptée à plus de 95 % par les adhérents prévoit en effet la gratuité des arbitrages ; la gratuité des frais contractuels sur versement pour l’Eurocroissance et les unités de compte ; et le passage de 2 % à 0,5 % des frais contractuels de versement sur le Fonds garanti Afer.

Corolaire de ce nouveau modèle, les frais de gestion financière sur les unités de compte augmenteront de 35 points de base, à l’exception des unités de compte immobilières, "de façon à offrir aux adhérents un conseil encore plus personnalisé, à un coût qui demeurera l’un des plus compétitifs du marché" selon l'Afer. L'association enrichira également son offre de fonds indiciels (trackers) à frais limités.

Par ailleurs, les adhérents ont mandaté le Président de l’Afer, Gérard Bekerman, pour "porter leur combat" en matière de retraite complémentaire. "L'Afer est prête à jouer le jeu de la loi Pacte et du plan épargne retraite (PER), mais à condition que les engagements gouvernementaux sur la fiscalité de ce nouveau plan, le contenu des ordonnances, et une gouvernance visant au respect de la liberté d’expression des gens soient tenus. En aucun cas le succès du PER ne devrait se faire au détriment des atouts de l’assurance-vie", a souligné Gérard Bekerman.