L'Af2i se dote d'une raison d'être

Thibaud Vadjoux
L’Af2i compte 80 membres détenteurs de plus de 3.000 milliards d’euros.

L’Af2i, association française des investisseurs institutionnels, se dote d’une raison d’être, « Placer le long terme au cœur des dispositifs économiques, sociaux et financiers », telle que définie par la loi Pacte de mai 2019. 

L’Af2i se flatte d’être la première association professionnelle à adopter une raison d'être. L’Af2i compte 80 membres détenteurs de plus de 3.000 milliards d’euros souvent investis dans le long terme. « Les membres ont à l’égard de leurs ayants droit la responsabilité du respect d’engagements (retraite, épargne, assurance, santé, prévoyance, dépendance, etc.), cruciaux pour les individus (…) Aussi, naturellement, l’Af2i veut plaider pour que l’exigence du long terme soit, non seulement au cœur du débat public, mais aussi au cœur des décisions de la vie politique et économique. Qu’il s’agisse des initiatives des acteurs et responsables ou des dispositifs réglementaires qui encadrent les différentes activités d’investissement », justifie l’association qui voit au-delà de son propre périmètre.

Elle rappelle que le rôle des investisseurs institutionnels sera central « dans la transformation de l’abondante liquidité créée pour faire face aux conséquences de la crise ». Face à une culture de court-termisme, « qui favorise la transaction plus que la détention durable », les investisseurs institutionnels brandissent leur raison d’être.  

En adoptant cette formule, l’Af2i prétend ainsi défendre l’ESG (Environnement, Social, Gouvernance) en participant « à l’établissement de méthodes fiables et probantes d’action, d’évaluation et de notation », l’équilibre budgétaire à long terme pour « un développement sain et durable de l’économie », le retour à des conditions de marché qui permettent des rémunérations sur les produits d’épargne et de capitalisation. Enfin, l’association veut participer à la pédagogie et à la recherche sur ces sujets.