La collecte en assurance vie confirme son début d'année record

Les cotisations comme la collecte nette atteignent leur plus haut niveau depuis dix ans sur les cinq premiers mois de l'année.

L'Ukraine et l'inflation n'ont pas changé l'état d'esprit des souscripteurs en assurance vie. Le support poursuit son expansion record commencé depuis le début de l'année 2022, comme le montrent les chiffres de France Assureurs pour le mois de mai. Les cotisations comme la collecte nette ont atteint leur plus haut niveau depuis dix ans sur les cinq premiers mois de l'année : 65,6 milliards d'euros pour les premières et 12,4 milliards d'euros pour la seconde (+2,8 milliards d'euros comparé à la même période en 2021). L'encours total s'affiche à 1.847 milliards d'euros fin mai (+0,6% sur un an). 

Dans le détail, les cotisations s'établissent en mai à 11,8 milliards d'euros. La hausse de 0,2 milliard d'euros par rapport à mai 2021 est absorbée par la partie en euros (7 milliards au total). L'appétence pour le risque des épargnants est similaire d'une année sur l'autre, la partie des cotisations en Unités de compte (UC) passant de 39% en mai 2021 à 40% en mai 2022. 

Les prestations aussi sont stables d'une année sur l'autre et s'établissent à 9,9 milliards d'euros en mai 2022 (-0,5 milliard d'euros), soit en cumulé 53,2 milliards d'euros depuis le début de l'année. 

La collecte nette en mai progresse de 0,2 milliard d'euros par rapport à l'année précédente pour s'établir à +1,9 milliards d'euros. Côté UC, bien qu'en légère baisse, elle s'élève à 3,1 milliards d'euros.