Des fonds d'investissement viennent à la rescousse du viager

Des véhicules d’investissement comptent développer ce micro-marché peu vivace - Leur point fort est la mutualisation du risque de longévité grâce à un nombre d’acquisitions important.

Trop de vendeurs ou pas assez d'acheteurs caractérisent le micro-marché du viager. Au regard de la pyramide démographique et du niveau des pensions de retraite, ce déséquilibre devrait encore enfler. Faute de solutions du côté des pouvoirs publics, le prêt viager hypothécaire étant peu sollicité, et face aux réticences des investisseurs particuliers, des véhicules d’investissement s’immiscent sur le viager, mettant en exergue l'intérêt de la mutualisation. « L’arrivée de fonds positionnés sur le viager est favorable au marché, concède Michel Artaz, spécialiste du viager.

Fichiers: