CAC Life veut concurrencer le fonds en euros dans le cœur des Français

Immobilier, fonds en euros, actions et capital investissement sont combinés dans une offre grand public, Nektarea, proposée via les contrats d'assurance vie de Spirica.

CAC Life lance Nektarea, un produit d'épargne orienté grand public avec du fonds en euros, mais pas que. Celui-ci est combiné - dans des proportions variables en fonction de l'allocation choisie - avec de l'immobilier, de l'action, du capital investissement, pour atteindre des rendements supérieurs tout en lissant les risques. 

«Dans un contexte d’accroissement massif de l’épargne des ménages et de baisse du rendement des fonds en euros, il existe une attente collective d’un produit peu risqué sachant offrir un rendement supérieur à celui des fonds en euros», indique Joseph Châtel, président de CAC Life et concepteur de Nektarea, dans un communiqué. 

Les unités de compte (UC) proposées sont adossées à des fonds gérés Edmond de Rothschil AM, Amundi Immobilier et Ardian pour la parti investissement privé. «La loi Pacte a rendu possible une gestion plus dynamique de l’assurance vie en renforçant la part du private equity», ajoute Dominique Senequier, présidente d'Ardian. 

Nektarea sera accesible dès 450 euros de souscription et proposé sous la forme d'un contrat d'assurance vie de Spirica, filiale du Crédit Agricole. L'horizon d'investissement est compris entre huit et dix ans, avec un objectif de rendement annualisé de 4%. La souscription se fera en ligne sur une plateforme développée par Redpill. 

Quatre déclinaisons de Nektarea seront proposées aux souscripteurs en fonction de l’allocation entre fonds en euros et «Nek+», qui combine les trois autres classes d'actifs de façon décorellée :

- Nektarea 25 (25% de Nek+ et 75% de fonds euros)
- Nektarea 50 (50% de Nek+ et 50% de fonds euros)
- Nektarea 75 (75% de Nek+ et 25% de fonds euros)
- Nektarea 100 (100% de « Nek+ »)