Aviva France a été recapitalisée par sa maison-mère en 2019

Par Réjane Reibaud
Malgré ce coup de pouce, les remontées de la filiale vers sa maison-mère sont restées positives.

L'assureur britannique Aviva a recapitalisé sa filiale française à hauteur de 139 millions de livres au deuxième semestre 2019, l'équivalent de 160 millions d'euros aux taux de change actuels. L'information figure dans les documents publiés par le groupe à la suite de la présentation de ses résultats annuels le 5 mars. «En France, nous avons ajouté environ 70 points de couverture de la solvabilité au second semestre 2019, dont un bénéfice de 20 points lié à la PPE», la provision pour participation aux excédents, précise Aviva. Le gouvernement français a pris fin décembre un arrêté permettant aux assureurs vie d'intégrer le bénéfice de la PPE (ou PPB, provision pour participation au bénéfice) dans le calcul de leur solvabilité.

Les remontées de dividendes de la filiale française vers sa maison-mère demeurent toutefois positives à 141 millions de livres sterling. « Les remontées de capital d’Europe Life en 2019 incluent (...) les versements de la France pour 141 millions de livres sterling (2018: 176 millions de livres sterling), qui sont présentés après ajustement, en prenant en compte une injection de capital de 139 millions de livres sterling (2018: zéro), le montant net reflétant mieux des versements reçus de la France au cours de l’année », lit-on dans le document publié par le groupe Aviva.

La filiale française d'Aviva a fait état d'une baisse de 6 % de son résultat opérationnel vie, dommages et santé à 539 millions d’euros au 31 décembre 2019.

Les affaires nouvelles vie, épargne,retraite  sont en progression de 33% à 6,5 milliards d'euros. La filiale avait gagné en 2019 un appel d'offre lancé par le groupe d'électricité EDF pour la gestion de contrats de retraite supplémentaire de ses salariés et anciens salariés, pour un montant de 900 millions d'euros.

Mais cela n'a pas compensé l'impact de la faiblesse des taux d'intérêt qui a tiré vers le bas la valeur des affaires nouvelles vie, épargne et retraite individuelle puisque celle-ci recule de 19% à 192,1 millions.

Aviva France précise que la part d’unités de compte dans les affaires nouvelles s’élève à 42 % sur l’ensemble du périmètre des activités vie, soit environ 15 points au-dessus du marché.

Sur le marché de la retraite, il a été l'an dernier un des premiers acteurs à lancer son produit de retraite individuel PERIN. Plus de 10.000 contrats ont été signé depuis le lancement, avec un taux d’unités de compte supérieur à 80 %.

En dommages (hors santé), le chiffre d'affaires progresse de 6% à 1,39 milliard d'euros.

L'entité revendique une progression nette de 85.000 du nombre de clients particuliers.