Actus internationales

PAYS-BAS

Plusieurs grandes sociétés de gestion convoitent NN IP

II Sole - 24 Ore et Bloomberg, 04/06/21

Generali serait intéressé par NN Investment Partners, la société de gestion du groupe NN, selon Il Sole 24 Ore. Bloomberg indique qu’une offre initiale aurait été présentée pour la société de gestion néerlandaise. DWS, la société de gestion de l’allemand Deutsche Bank, Allianz et UBS seraient aussi sur les rangs. Reuters évoque aussi la présence d’Intesa Sanpaolo.

NN IP gère environ 300 milliards d’euros d’actifs et serait valorisé à 1,5 milliard d’euros. Le groupe NN a annoncé lundi 26 avril qu’il étudiait diverses « options stratégiques » pour sa société de gestion d’actifs, NN Investment Partners. Parmi les options étudiées, NN évoque dans son communiqué une fusion, une joint-venture ou une cession partielle.

 

CHINE

Goldman Sachs va pouvoir lancer sa co-entreprise de gestion de fortune en Chine

Financial Times (FT), 26/05/21

Goldman Sachs a obtenu un premier feu vert des autorités réglementaires chinoises pour établir une joint-venture de gestion de fortune avec ICBC, l’une des principales banques de Chine, rapporte le Financial Times. Goldman Sachs Asset Management contrôlera 51 % de la société, tandis que ICBC wealth management détiendra le reste.

 

BELGIQUE

Bruno Colmant se retire de la direction générale de Degroof Petercam

Newsmanagers, 04/06/21

Bruno Colmant vient de quitter le poste de directeur général de la banque Degroof Petercam, a appris le quotidien local La Libre. Le financier belge a déclaré que cette prise de poste en 2019 avait une vocation transitoire, et qu’il souhaitait désormais se concentrer uniquement sur son autre fonction, celle de directeur de la banque privée. Aucun successeur à la tête de l’établissement belge n’a été annoncé pour le moment.

 

SUISSE

Credit Suisse bloquerait les retraits d’un fonds lié à Renaissance Technologies

Bloomberg, 01/06/21

Les difficultés s’accumulent pour Credit Suisse dans l’alternatif. Cette fois-ci, la banque suisse empêcherait ses clients d’effectuer des retraits du fonds CS Renaissance Alternative Acces Fund, un véhicule maison investi dans plusieurs stratégies du hedge funds américain Renaissance Technologies, a appris Bloomberg.

Ce blocage est toutefois contractuellement autorisé, et oblige les investisseurs à respecter un délai de dénonciation de deux mois pour récupérer 95 % de leurs parts, puis les 5 % restants après audit en janvier de l’année suivante.

Les encours sous gestion du fonds sont passés de 700 millions de francs suisses début 2020 à 250 millions fin mai.

Plusieurs fonds de Renaissance, la firme de Jim Simmons, ont connu d’importantes pertes en 2020, comprises entre 20 % et 30 %. La firme américaine a elle-même enregistré une vague de demande de retraits pendant plusieurs mois.