Les robo-advisors peinent à conquérir de nouveaux clients

Lancé en 2012, le robot-conseiller Advize affirme avoir capté 3.500 utilisateurs. Selon son fondateur Nicolas Marchandise, ces robo-advisors ne se développent pas comme ils le pourraient en raison des rigidités du marché de l’assurance vie en France, la collecte ne pouvant se réaliser que sur les nouveaux investissements.