La Cour de cassation conduit les CGP à réinventer leur métier

Olivier Rozenfled, président de Fidroit, revient sur les incidences de l’arrêt de la Cour de cassation du 23 septembre 2014 qui prévoit une obligation de conseil spécifique pour le conseiller en gestion de patrimoine (CGP)

Selon la cour, celui qui revendique le statut de CGP ne peut plus se restreindre à la seule approche financière. Le CGP est avant tout un conseil, la vente de produits n'étant qu'un accessoire. Aussi, le modèle économique des CGP devra s'adapter à cette réalité alors qu'il n'est basé que sur l'intermédiation.

Lire l'article de l'Agefi Actifs commentant l'arrêt de la Cour de cassation ICI.