Une « université » de formation continue en droit de la famille

Les Notaires au cœur des familles, nouveau nom du réseau des Notaires conseils aux familles, organisent les 16 et 17 mars 2020 l’université du droit de la famille et de l’immobilier à Cannes.

Les 16 et 17 mars prochains, l’université du droit de la famille et de l’immobilier se déroulera au Majestic de Cannes. Elle permettra aux notaires labellisés Notaires Conseils aux familles par le CSN de participer à des ateliers de formation continue. Ils seront au nombre de 50, soit 25 ateliers, identiques sur les deux jours (8 heures de formation par jour). Ils seront animés par des notaires et professeurs reconnus dans la profession, tels que Michel Grimaldi et Hugues Périnet-Marquet, professeurs à l’Université Panthéon-Assas (Paris II), ou Marc Nicod, Professeur à l’Université Toulouse 1 Capitole.

Cette université est organisée par le réseau Notaires au cœur des familles, qui existe depuis un an. Ce réseau vise à fédérer les notaires labellisés Conseils aux familles. Ce label, créé fin 2016, est accordé aux notaires ayant suivi un parcours de formation spécifique de deux jours tous les mois sur une année sanctionnée par un contrôle de connaissances. Le notaire doit également verser à sa demande de label un dossier type d’analyse patrimoniale réalisé par son office. Cette université permettra aux inscrits de valider les 14 heures de formation continue nécessaire pour conserver le label.

Avec cet évènement, le réseau compte recruter davantage de membres. En effet, alors qu’environ 80 notaires sortent diplômés chaque année, l’association ne compte qu’une quarantaine de membres. Si les notaires labellisés s’inscrivent avant l’université, leur participation sera offerte, et ils bénéficieront d’une réduction de 200 euros sur leur adhésion annuelle de 1800 euros à l'association.

Son président, Marc Girard, notaire à Cagnes-sur-mer, rappelle que, outre la formation continue, cette adhésion permet de bénéficier d’une centrale d’achat, sur le coût des logiciels de gestion de patrimoine par exemple. « S’inscrire au réseau, c’est aussi l’occasion de faire vivre le label »,ajoute Raphaël Tachot, notaire à Pau et chargé du recrutement des nouveaux membres, par l’adhésion à une communauté qui s’échange des informations techniques en matière de droit de la famille sur les réseaux sociaux (Linkedin, Facebook, Whatsapp, Twitter).« C’est aussi un moyen de résister aux nouveaux notaires 'Macron' par la spécialisation . »

Chaque journée de formation à l’université coûte 445 euros, auxquels il faut rajouter 460 euros, si le notaire le souhaite, pour les frais d’hébergement et la soirée de gala.