En ce moment sur l'Agefi Actifs

Baromètres Alptis-Unep Prévoyance et CGPI 2013-2014

Baromètres Alptis-Unep Prévoyance et CGPI 2013-2014

Réalisé en partenariat avec la société de conseil Molitor Consult et L’Agefi Actifs, cet indicateur barométrique est un outil permettant de cibler les attentes des clients des CGPI en matière de protection patrimoniale et les demandes des indépendants du patrimoine.

Réalisée en deux volets  (2) l’enquête Alptis – Unep s’intéresse, d’une part aux clients de CGPI, d’autre part aux CGPI eux-mêmes.  Dans son premier volet, le baromètre « Les CGPI et la prévoyance » montre que 48,7 % des clients de CGPI estiment ne pas avoir assez d’information, de la part de leur conseiller, dans le domaine de la prévoyance.

Le bilan de prévoyance quasi-inexistant. 91,8 % n’ont jamais réalisé de bilan de prévoyance et n’ont, de ce fait, pas assez d’éléments précis leur permettant de savoir si leur couverture est adaptée à leur protection et à celle de leur famille, en cas de coup dur.

Dans le même temps, le baromètre montre que les clients de CGPI sont plus de 42 % à penser que leur CGPI est tout à fait légitime et crédible pour leur proposer des produits de prévoyance individuelle. Ce taux monte à 52 % pour les professions libérales et même à 54,7 % pour les chefs d’entreprise.

Les clients de CGPI ne sont que peu sollicités par leur conseiller sur la prévoyance : 66 % affirment que leur conseiller ne leur a jamais proposé de produit de protection patrimoniale. C’est dommage quand, parallèlement, ces mêmes clients sont 58 % à se dire intéressés ou très intéressés par le fait que leur conseiller se développe sur la partie prévoyance. Les chefs d’entreprise sont même 70 % à souhaiter le développement de cette expertise et de ce conseil par les CGPI.

Une montée en puissance des préoccupations sur la dépendance. Le baromètre 2014 fait un focus sur le thème de la dépendance. Même s’ils ne savent pas comment financer ce risque, la prise de conscience de cette problématique apparaît clairement : c’est en effet un sujet de préoccupation pour 89,6 % des clients de CGPI.

La question du mode de financement les interpelle fortement, qu’ils soient chefs d’entreprise, cadres ou professions libérales. Ils sont 63,5 % à reconnaître qu’ils ne savent pas comment financer ce risque de perte d’autonomie. Ceci laisse donc une large place aux opérateurs et à leurs relais pour proposer à ces populations des solutions pour se couvrir en vue du vieil âge. Les clients des CGPI ont les moyens de se protéger, il est essentiel de leur apporter un conseil expert et personnalisé.

La retraite, autre préoccupation liée à l’âge, est considérée par 96,2 % des clients des CGPI comme une échéance liée à la prévoyance, et non à l’épargne. Là aussi, les attentes et la demande de conseil sont importantes, aux CGPI de savoir y répondre dans une démarche globale d’accompagnement de leurs clients.

Pour 97 % des CGPI, la prévoyance s’intègre dans une approche patrimoniale globale. « Un métier à part entière, des produits complexes qu’on a du mal à connaître… » Les freins au développement de l’activité prévoyance invoqués par les CGPI ne changent guère d’une année sur l’autre. Ils expliquent pour partie leur faible présence sur ce marché. Mais la volonté de changer, d’évoluer est perceptible : 84 % des CGPI considèrent la prévoyance comme un axe de développement pour leur cabinet et 44 % des CGPI affirment détenir une bonne, voire une très bonne connaissance du marché de la prévoyance. Le tiercé de tête des produits qu’ils proposent à leurs clients reste composé de contrats Madelin, de l’assurance emprunteur et d’assurances décès.

L’immense majorité des CGPI – soit 97 % – estiment que la prévoyance doit s’intégrer dans une approche patrimoniale globale. Pour autant, la part que la plupart d’entre eux consacrent au conseil et à la vente de solutions de protection est toujours faible au regard du potentiel.

Le baromètre Alptis-Unep montre clairement la marge de progression possible, afin que les attentes exprimées par les uns – les clients de CGPI – rencontrent l’écoute, mais aussi l’expertise qui reste à développer, chez les CGPI eux-mêmes.

1er volet administré auprès de 450 clients de CGPI, dont 150 chefs d’entreprise, 150 professions libérales et 150 salariés cadres (du 25 février au 1er mars 2013)
- 2ème volet administré auprès de 222 cabinets de CGPI (entre le 24 mai et le 3 juillet 2013. 

Sommaire du dossier
L'Analyse de l'année 2014

Alptis et l’Unep présentent le premier volet de la deuxième édition de leur baromètre sur la protection sociale « Les CGPI et la prévoyance »

L'Analyse de l'année 2013

Les résultats du baromètre exclusif Alptis / L’Agefi Actifs / Molitor Consult Un premier volet consacré aux attentes de la clientèle envers son...

Vidéos Patrick Audely, Alptis et Jean-Luc Gambey, Molitor Consult
Dernière mise à jour à 16h24
Ce contenu est réservé aux abonnés
Déjà abonné ? Identifiez-vous.
Pas encore abonné ?

Accédez à une offre plurimédia unique. (Magazine papier et digital, web, mobile, tablette)

Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
L’abonnement comprend :
  • Site web
    Accès illimité
    Un site réservé exclusivement aux abonnés. Version optimisée pour tablettes et smartphones.
  • Magazine
    24 numéros
    Une édition papier (le vendredi, tous les 15 jours) et une édition digitale (parution dès le jeudi) conçue et optimisée pour une lecture sur tablettes et ordinateurs.
  • Newsletters
    Par e-mail
    Deux newsletters indispensables. L’AGEFI Actifs quotidienne et Prévoyance et Retraite hebdomadaire.
Fermer
Abonnez-vous pour 21,50€/mois soit 258€/an
Découvrez toutes nos offres
L’Agefi Actifs, le seul dispositif d'information plurimedia réservé aux professionnels du patrimoine
En savoir plus