Selon Humanis, seul 10% des expatriés français ont une protection sociale complète

Aujourd'hui, les Français expatriés ne sont que 10 % à posséder une protection sociale complète réunissant à la fois la santé, la prévoyance, la retraite et l'assistance-rapatriement.  

64 % estiment être mal informés sur leur couverture sociale et 54 % des Français installés à l'étranger n'a rien prévu avant son départ. Au final, 15 % des expatriés n'ont aucune couverture sociale et ne sont donc pas protégés du tout.
Face à ce constat, Humanis co-organise le salon S'expatrier Mode d'Emploi qui tient sa 6e édition à la Maison Internationale de la Cité Universitaire de Paris (14e). Ce salon réunit huit organismes spécialistes de l'expatriation. Il permet à tous les candidats au départ à l'étranger qu'ils soient salariés, créateurs d'entreprises, étudiants ou retraités de s'informer sur des sujets essentiels comme l'emploi, la fiscalité, la santé, la retraite ou l'épargne.

La plupart (85 %) des expatriés français possède cependant au moins une couverture sociale. La première protection qu'ils souscrivent reste la santé (81 %), devant la prévoyance (39 %), l'assistance (33 %) et la retraite (27 %).

 En matière de santé, leur première motivation est de conserver un lien avec la Sécurité sociale française (26 %) en laquelle ils ont confiance.

L'étude intégrale (66 pages) « Les expatriés et la protection sociale » d'Humanis est disponible sur demande. Elle a été réalisée par le CSA en partenariat avec lepetitjournal.com sur la base d'un échantillon de 918 Français résidant à l'étranger âgés de 18 ans et plus, représentatif selon la méthode des quotas, interrogé en janvier 2014.