Marisol Touraine rejette les contrats de prévoyance au comportement des assurés

Alors que Generali vient de lancer un contrat de prévoyance lié à l'hygiène de vie de l'assuré en Allemagne sous le nom de Vitality, la ministre des Affaires sociales a indiqué qu'un contrat de ce type n'a pour l'heure pas vocation à pénetrer le marché français. 

Les assureurs n'ont pas l'autorisation d'accéder aux données personelles des assurés, a notamment rappelé la ministre.

Le contrat Vitality propose aux assurés volontaires d'accéder à leurs données personnelles, notamment sur les pratiques sportives. Des données qui pourraient engendrer des baisses sur les primes de risques.