Le poids croissant de la sécurité sociale dans les dépenses de santé

Le "reste à charge" des dépenses de santé des Français a baissé une nouvelle fois en 2015 pour s'établir à 8,4%, soit 0,2 point de mois que l'année précédente, dévoile la Drees. Depuis 2012 il est ainsi passé de 9,3% à 8,4%.

"La part des dépenses à la charge des complémentaires ayant également poursuivi son recul, ces résultats sont atteints grâce à la progression de la prise en charge solidaire des dépenses de santé par la Sécurité sociale (ainsi que l’État et la CMU-c) : elle couvre 78,2 % des dépenses en 2015", explique la Drees qui ajoute que l'augmentation tient notamment à la prise en compte des affections de longue durée, "comme le diabète ou le cancer, remboursées à 100%, avec une exonération du ticket modérateur".