Le défenseur des droits insiste sur la préservation d'un droit opposable à la retraite

Dans son rapport d'activité 2015, le Défenseur des droits a appelé à maintenir un droit "réellement" opposable à la retraite, alors que plusieurs milliers de retraités attendent des mois voire des années pour toucher leurs premiers droits à une pension. 

Il demande ainsi "d’assurer à ce dispositif une réelle publicité et de l’entourer des informations appropriées de nature à éclairer les bénéficiaires sur la nature et le taux de la prestation servie". Il insiste également sur le fait que les acteurs concernés doivent "rappeler systématiquement aux bénéficiaires que la liquidation définitive de la pension interviendra 'en tout état de cause au plus tard dans les six mois' suivant le début du versement provisoire et de mettre en œuvre toutes les mesures susceptibles de remplir cet objectif".