Le conseil automatisé s'installe mais il inquiète les Français patrimoniaux

L'édition 2016 de l'Observatoire UFF-Ifop de la clientèle patrimoniale fait apparaître une crainte toujours très forte du conseil automatisé. Les Français sont bien conscients que la digitalisation progresse à grande vitesse: dans un futur proche, 47% des Français patrimoniaux (1) seraient prêts à réaliser l’intégralité de leurs opérations financières en ligne. 53% des Français estiment même que le fait qu’un organisme financier propose des services en ligne est important (18%) ou essentiel (35% contre 27% en 2015).

Malgré ce constat, 61% souhaiteraient continuer à bénéficier d’un conseil en ligne (30%) ou physique (31%), expliquent les conclusions de l'étude. Manière de considérer que l'humain aura encore une place très forte dans les prochaines années, 79% des Français patrimoniaux se fient au conseil humain plutôt qu’à une application, un algorithme ou un robot. Enfin,  54% des Français patrimoniaux pensent qu’à moyen long terme, le conseil en gestion de patrimoine sera majoritairement délivré aux clients à partir d’une application, d’un robot ou d’un algorithme, mais seulement 21% trouvent cela souhaitable.

 

(1) Clients de l'UFF détenant des valeurs mobilières ou une assurance vie et ayant un patrimoine financier hors immobilier de plus de 30.000 euros.